Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

FESTIVAL DU FILM D'AMOUR DE MONS DANS LA TOURMENTE ET LES MONTOIS DANS TOUT ÇA ?

mercredi 20 décembre 2017 
FESTIVAL DU FILM D'AMOUR DE MONS DANS LA TOURMENTE ET LES MONTOIS DANS TOUT ÇA ?
John Joos s'inquiète de la pérennité du Festival de Mons et de l’état des institutions culturelles montoises.
Mettre le doigt sur les dysfonctionnements dans différentes structures locales n'exclut pas de protéger avec force ce qui existe. Détruire plutôt qu'assainir ne sert pas l'intérêt des montois.
Le Festival du Film d'Amour qui est au centre d'une tempête médiatique et politique est aujourd'hui gravement en péril alors qu'il est un événement culturel montois reconnu sur le plan national et international.
Suite à la dernière annonce de la Ministre Greoli (cdH) annonçant le gel des subsides à deux mois de l’événement posent de véritables questions.
Même si beaucoup de choses peuvent être critiquées, il est autant inadmissible au nom de l’agissement de quelques uns, de mettre en péril cette dynamique qui représente le travail acharné et passionné …

Derniers articles

AFFAIRE LAFOSSE, CITOYEN EXIGE L’ETHIQUE ET LA TRANSPARENCE

Le Mouvement citoyen va s’étendre à d’autres communes !

PROPOSITION DE MOTION DU CONSEILLER CITOYEN POUR LA MISE EN PLACE D’UNE CONVENTION DE PARTENARIAT AVEC L’ABSL SOLIDARITÉ SDF MONS

PROPOSITION DE MOTION DU CONSEILLER CITOYEN POUR LA PLURALISATION DES COMMUNICATION « INITIATIVES/PROJETS » DE LA VILLE DE MONS.

INTERPELLATION CONCERNANT LA FERMETURE DE L’ASBL MONTOISE LES RESTOS DU CŒUR

INTERPELLATION SUR LE BILAN FINANCER DES RÉCLAMATIONS TAXE ET LA MISE EN PLACE D’UN PLAN D’ACTION

MOTION DU CONSEILLER CITOYEN VISANT LA MISE EN PLACE DE CARTES DE STATIONNEMENT ADAPTÉES AUX COMMERÇANTS, AUX PROFESSIONS DITES LIBÉRALES ET AUX ÉTUDIANTS.

QUESTION RELATIVE À LA MISE EN PLACE D’UN SITE INTERNET REGROUPANT LES ALTERNATIVES DE PRODUCTION ET DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE.

INTERPELLATION relative A LA RETRANSMISSION VIDEO DES SÉANCES PUBLIQUES DU CONSEIL COMMUNAL.

Le conseiller CITOYEN en a ras le bol des attaques gratuites et politiciennes du MR.