vendredi 28 avril 2017

Le conseiller CITOYEN en a ras le bol des attaques gratuites et politiciennes du MR.



Le conseiller CITOYEN demande à Georges-Louis Bouchez d’être honnête avec les citoyens » et d’arrêter le « Faites ce que je dis, pas ce que je fais « 

Suite à la vidéo que j’ai postée sur les réseaux sociaux lors du Conseil communal du 25 avril 2017, permettez-moi d’insister sur quelques éléments :

Il ne s’agissait pas pour le conseiller CITOYEN de faire le buzz mais de dénoncer l’attitude irresponsable et contradictoire d’un élu qui usurpe son identité en laissant des plaques sur son pare-brise qui laisseraient entendre qu’il est toujours Echevin et Parlementaire.

Cette vidéo a été visionnée près de 50 000 fois, partagée plus de 600 fois et likée de plus de 1000 fois sur un simple profil. Pour moi, à l’heure où le politique se retrouve plus que jamais sur la sellette, il ne s’agit pas d’un simple « buzz » mais de l’exigence que les citoyens expriment à vouloir rompre avec ce genre de comportement.


Le conseiller CITOYEN pense que les élus se doivent d’être des modèles. D’autant plus quand on se pose en chantre de l’éthique politique dans les médias.

En plus d’usurper son identité en apposant des passes droits sur son pare brise bien visible aux yeux de tous les citoyens, M. Bouchez minimise publiquement ce genre de pratique.

Au-delà des attaques personnelles et mensongères qui me sont faites, Le conseiller CITOYEN prend note que le Conseiller communal Georges-Louis Bouchez déclare publiquement refuser de rendre son « laissez-passer général » d’Echevin.

Le conseiller CITOYEN a pourtant refusé à plusieurs reprises le « débat de bac à sable ».  Quand il dit « je peux la retirer mais je ne vais pas le faire pour ne pas donner raison à John Joos », il ne s’agit pas de me faire plaisir ou pas mais d’interdire l’usurpation pure et simple d’identité et de montrer l’exemple !

Monsieur BOUCHEZ laisserait-il un policier qui n’exerce plus sa fonction de continuer à porter son uniforme et son insigne ?  Se pose ici la question de l’honnêteté et de la légitimité, d’autant plus que M. Bouchez prêtant briguer la plus haute fonction politique de la commune.

Par ce communiqué, John JOOS veut aussi rappeler à M. Bouchez, qu’à l’heure du renouveau politique, on se doit d’être irréprochable.

M. BOUCHEZ dit lui-même sur les plateaux qu’il faut permettre aux citoyens d’avoir un regard critique sur la politique et les mandataires.

Le conseiller CITOYEN l’invite donc à joindre les actes à la parole et de remettre sa plaque de « Laissez passer général » au Collège montois afin de clôturer cet incident.
Pour votre d’information.



John JOOS tient à démentir les allégations fausses et mensongères à l'égard de CITOYEN à la presse …

https://www.facebook.com/john.joos/posts/10154223115451116

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire