Vos questions

Cette rubrique est dédiée à vos questions concernant l'ensemble de notre action, nous y répondons!

N'hésitez pas à contacter les candidats et rejoignez nous également le groupe Mons Citoyen 2012 sur Facebook!

Commentaires

  1. Questions sécurités:

    "Permettre à la police de ce ré-approprier pleinement ses missions premières;"

    - De quelles missions premières? Donnez-nous plus de détails.

    "Prendre des mesures concrètes pour dissuader les personnes malveillantes de venir s'installer à Mons et lutter contre la fraude sociale, quartiers « sensibles »"

    - Je ne vois pas trop, quelles personnes sont visées ? Sur quels critères allez-vous vous baser pour juger une personne comme malveillante? Idem pour la fraude sociale et les quartiers sensibles... Donnez plus de détails car, c'est plutôt léger et cela laisse la porte ouverte à toutes les suppositions ...

    Ces points doivent être plus clairement fixés, précisez, pour éviter toute confusion, n'oubliez pas que le social encadre souvent des femmes et des hommes de milieu défavorisés, des victimes économiques, matérielles ou morales.

    Si vous vous placez ni à droite, ni à gauche, ni centriste, il vous faut de toute manière vous positionnez clairement, surtout sur les points sensibles du social.

    RépondreSupprimer
  2. Chère citoyenne,
    Cher citoyen,

    Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à notre programme.

    Tout d'abord , il me semble important d'éviter tout amalgame entre la sécurité et les questions sociales en tant que telles comme vous le faites dans votre question.

    A travers notre programme, nous avons fait la séparation claire entre ces deux thématiques. Nous avons fait la distinction également entre le sentiment d'insécurité et l'insécurité réelle.

    1. Pour répondre à votre question, je vais simplement vous citer en exemple le rôle de proximité que joue l’agent de quartier.

    Quand l'avez-vous vu pour la dernière fois? Pour ma part, cela fait des mois.

    En effet, ceux-ci sont tellement submergés de tâches administratives qu'ils ne savent plus être dans leur quartier afin de veiller au bien-être de ses citoyens. « Être proche du citoyen », à mon sens, fait partie de sa mission primaire.

    Sans compter les conséquences sur la connaissance et le traitement des dossiers, ainsi que leur suivi, dans un délai raisonnable. Les victimes finissent par se décourager et ne portent plus plainte.

    Ne trouvez-vous pas que la ville de Mons a changé depuis plusieurs années? Ne trouvez-vous pas qu'il y règne plus d'insécurité qu'avant?

    2. Il est un fait réel que des personnes malveillantes (pour reprendre le terme initial) viennent s'installer dans le but de frauder socialement (allocations de chômage majorées, revenu du cpas, faux domicile...). Si d’autres villes comme Charleroi et Bruxelles ont décidé de lutter plus fermement contre cette problématique, je pense que la Ville de Mons doit également s’en prémunir.

    Nous entendons également par ce terme, les personnes commettant des vols, des agressions, des dégradations volontaires, du harcèlement … Bref toute personne qui fait usage de la violence. Nous proposons donc une collaboration utile à ce niveau entre le CPAS, l’administration communale et la Police.

    Si dès lors l’agent de quartier, libéré de certaines tâches, joue son rôle de proximité, il est important que la politique en la matière trouve un équilibre entre la prévention et la répression ! Il en va de même pour l'ensemble des services de police.

    Pour terminer de répondre à votre interrogation concernant les "personnes malveillantes", il est simple de les "reconnaître". En effet, êtes-vous connu des services de police? Moi non.

    Savez-vous qu'il n'y a que 6 ou 8 inspecteurs sur le terrain pour toute l'entité de Mons Quévy par pause de 8h?

    3. Quartiers sensibles (ou zones d’intervention prioritaires) ? J’habite le quartier de la gare, où vente de drogue et agressions en tout genre sont monnaie courante.

    En plus d’y installer des commissariats de proximité, il serait également intéressant que les pouvoirs politiques convient les associations à caractère social, et elles sont nombreuses, à se rapprocher de ces problèmes.

    4. En ce qui concerne la crainte que vous exprimez face aux problèmes liés au déterminisme socio-économique, dont nous sommes tous victimes, je vous invite à la lecture attentive des 9 autres points de notre programme.

    J'espère ainsi avoir pu vous éclairer.

    Nabil Marmich

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés